Pour célébrer les cinq ans de la Gouvernance au Féminin, plus de 300 personnes du milieu des affaires ont assisté à un remise de prix pour honorer cinq personnalités inspirantes pour leur action contribuant à réduire les inégalités hommes-femmes, deux hommes et trois femmes d’exception, le 14 mai 2015 lors d’un prestigieux cocktail dînatoire. La fondatrice de la Gouvernance au Féminin, Caroline Codsi, a aussi profité de l’occasion pour annoncer le lancement de son programme de mentorat pour favoriser le partage et l’entraide entre les femmes.

Monique Jérôme-Forget, ex-ministre des Finances et ex-présidente du Conseil du trésor et Jacques Ménard, président et chef de la direction de BMO Groupe Financier Québec, ont reçu respectivement les prix OEuvre de Toute une Vie et Lui pour Elle.

« La Gouvernance au Féminin ouvre une autre porte pour faire connaître les femmes de talent et les inviter à relever des défis. La Gouvernance au Féminin nous donne enfin l’occasion de nous appuyer, de nous encourager et de nous pousser à aller plus haut et plus loin », a tenu à affirmer Monique Jérôme-Forget.

Pour sa part, Jacques Ménard a voulu rappeler que « les hommes dans leur ensemble, et en particulier ceux qui occupent des postes de direction ou d’influence, doivent accorder une importance centrale à l’équité au travail et à la promotion des femmes au sein de leur entreprise. Ce faisant, ils contribueront non seulement à l’éclosion de talents et au succès de leur entreprise, mais également à l’avancement de notre société. »

En effet, une forte proportion de femmes entraîne une perception d’entreprise innovante, une meilleure réputation et même une rentabilité supérieure. C’est pour toutes ces raisons que les hommes eux-mêmes mettent en place des politiques afin d’aider l’avancement des femmes, qu’ils sont de plus en plus à l’écoute et intéressés à rencontrer des femmes de tête dans leur processus de recrutement.

Mettre les femmes de l’avant

Le jeune prodige québécois du cinéma, Xavier Dolan, a reçu le Prix Coup de Coeur. Le réalisateur a voulu remercier La Gouvernance au féminin pour cette mention, en soulignant son désir profond de donner la parole aux femmes : « Je suis honoré […] qu’un groupe de femmes aussi courageuses, aussi engagées pense à moi. Sachez que je pense à vous aussi, dans mes textes, mes films, mes scénarios, les idées qui traversent mon esprit. »

« La compétence des femmes n’est aujourd’hui plus remise en question » a lancé l’éditrice de Premières en affaires, Margarita Lafontaine avant de remettre le prix Avancement de la Femme à la fondatrice de l’Association des femmes en finances du Québec, Andrée Corriveau. Mme Corriveau a souligné l’importance de la solidarité entre les femmes et a salué la présence des hommes aux côtés de celles-ci. L’avocate Natacha Engel, qui a raflé l’honneur du Prix Relève, a encouragé les femmes à oser se mettre de l’avant afin de faire une différence et de s’épanouir professionnellement.

La Presse : “Favoriser la parité au sommet des entreprises” par Martine Letarte, 18 mai 2015

Le journal de Montréal : “Xavier Dolan et les femmes” par Esther Bégin, 16 mai 2015

Le Devoir : “La Gouvernance au féminin remet ses prix à trois femmes et deux hommes”, 15 mai 2015

Magazines Muses : “Cinq ans de la Gouvernance au Féminin” par Alice Mariette, 16 mai 2015

Magazine 192 : “La Gouvernance au Féminin” par Caroline Codsi

CNW Telbec : 7 mai 2015