La parité dignement célébrée lors du Gala annuel de reconnaissance de La Gouvernance au Féminin

MONTRÉAL, le 15 septembre 2016 – Hier soir, c’est devant plus de 420 invités issus de la communauté des affaires que La Gouvernance au Féminin a récompensé 3 hommes dans le cadre d’un prestigieux Gala sous la présidence d’honneur de Kathleen Taylor, Présidente du Conseil d’administration de la Banque Royale. C’est avec beaucoup de fierté mais aussi d’humilité que les récipiendaires sont montés sur scène pour accepter leur trophée.

C’est sous le thème de la Transparence que Caroline Codsi, présidente fondatrice de La Gouvernance au Féminin, a beaucoup insisté sur la mise en place de mesures concrètes pour faire progresser les femmes au sein des entreprises québécoises et canadiennes.

Jean Coutu, Président du conseil d’administration, Le Groupe Jean Coutu (PJC) Inc. et lauréat dans la catégorie Entrepreneur, représenté par son fils Francois J. Coutu lors de l’événement, a déclaré : « Pour enrichir le dialogue, élargir nos points de vue et faciliter le processus décisionnel, nous ne pouvons plus nous priver des lumières qu’apportent nos collègues féminines à notre réflexion; nous ne devons plus oublier… la moitié de l’humanité! »

Robert Tessier, Président du Conseil d’administration, Caisse de dépôt et de placement du Québec qui pour sa part a reçu un trophée dans la catégorie Président de conseil a renchéri : « La représentation de femmes sur les conseils d’administration nous concerne tous. Elle interpelle aussi les hommes, qui peuvent, et doivent, jouer un rôle. Un CA sera toujours riche de sa diversité, qui ouvre la porte à des discussions approfondies et rigoureuses, et à une gouvernance à valeur ajoutée, équilibrée et performante. »

Quant à Yves Desjardins-Siciliano, Président et chef de la direction, VIA Rail Canada qui a été honoré dans la catégorie Président-Directeur général, il a livré  un message personnel : « Je salue la ténacité des femmes qui, à l’instar de ma mère, se sont battues pour faire reconnaître leurs droits. Lors de la création de VIA Rail, il y a 40 ans, le domaine ferroviaire comptait peu de femmes. Aujourd’hui, le conseil d’administration est dirigé par une femme et elles représentent la moitié des administrateurs. Trois des huit officiers de la société sont des femmes. Ces nominations et responsabilités sont la reconnaissance tangible de leur engagement, de leur détermination, de leur sens de l’organisation, de leurs ambitions et bien sûr, de leurs talents. »

Lise Thériault, Vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, représentée lors de la soirée par Hélène David, Ministre responsable de l’Enseignement supérieur, a tenu à souligner l’importance de l’évènement : « Le Gala de reconnaissance annuel de La Gouvernance au Féminin est un rendez-vous mobilisateur et motivant pour les Québécoises qui aspirent à faire partie des instances de gouvernance. La place des femmes dans les lieux d’influence et de pouvoir est un enjeu important pour le gouvernement du Québec et cet évènement s’inscrit directement dans nos priorités. »

La Gouvernance au Féminin est un organisme à but non lucratif fondé en 2010 avec pour mission de soutenir les femmes dans leur développement de leadership, leur avancement de carrière et leur accession à des sièges sur des conseils d’administration. Ce sont les statistiques alarmantes en ce qui a trait au nombre de femmes dans des postes de haute direction ou siégeant sur des C.A. qui ont motivé la création de cet OBNL.

Toutes les recherches le démontrent, la présence des femmes dans les organes décisionnels des entreprises résulte en une meilleure performance financière; on l’a particulièrement constaté en période de récession. Permettre aux femmes de progresser sans plafond de verre ni plancher collant n’est donc pas uniquement dans l’intérêt des femmes mais bel et bien la bonne décision d’affaires, surtout dans un contexte de rareté des talents.

Les choses ont grandement évolué dans les 50 dernières années pour les femmes mais pas assez rapidement quand il s’agit de sièges sur des conseils d’administration; avec un taux de seulement 15,9% de femmes au Canada, il nous reste un fossé à combler.

La Gouvernance au Féminin organise des évènements dont l’objectif est de contribuer au réseautage des femmes, de leur offrir un accès privilégié à d’inspirants conférenciers et conférencières de renom, locaux et internationaux, et de soutenir leur  progression.

Les activités de la Gouvernance au Féminin sont dédiées aux femmes mais s’adressent également aux hommes afin de les sensibiliser à la mission de l’organisme et non seulement d’obtenir leur soutien nécessaire pour faire avancer les choses mais d’en faire de véritables ambassadeurs de la cause de la diversité dans son ensemble.

14305322_10154017270918667_6477347584847673057_o

Lors de ses évènements, La Gouvernance au Féminin a accueilli de prestigieux conférenciers tels que Margareth Henriquez (PDG de KRUG, LVMH Paris), Anne-Marie Leroy (Première Vice-présidente de la Banque Mondiale de Washington), François Pérol (PDG du Groupe BPCE, 2e banque de France), MJ Zimmermann (Députée UMP auteure de la loi Copé-Zimmermann prévoyant des quotas de femmes dans les conseils d’administration en France), Louise Fréchette (ancienne Vice-secrétaire générale de l’ONU, nommée par Forbes une des femmes les plus puissantes au monde), Jean Charest (ancien Premier Ministre du Québec), Monique Jérôme-Forget (ancienne Ministre des Finances et Présidente du Conseil du Trésor), Françoise Bertrand (PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec et ancienne Présidente du conseil d’administration de Quebecor) pour ne nommer que ceux-là.

Source : La Gouvernance au Féminin http://lagouvernanceaufeminin.org/


Une communauté en ligne de près de 30 000 membres.

Renseignements et photos de l’évènement :

Sergina Guéry

SG1 Communications

514 967-0775

sguery@sg1communications.com