Le Premier ministre Justin Trudeau honoré par La Gouvernance au Féminin pour ses actions en vue de l’atteinte de la parité homme-femme au Canada

Montréal, Québec (4 novembre 2016) – Hier, La Gouvernance au Féminin s’est rendue à Ottawa pour remettre un trophée au très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, pour souligner son engagement en faveur de la diversité et de la parité au sein d’un conseil des ministres historique, aujourd’hui source d’inspiration pour les dirigeants à travers le monde.

« J’ai été particulièrement émue d’entendre le premier ministre affirmer que les hommes ont un rôle primordial à jouer pour exiger et appuyer le changement sociétal qui permettra aux femmes de prendre leur place. Or, au-delà de son engagement à se proclamer féministe, il y a des gestes concrets qui donnent l’exemple et qui ont des répercussions immédiates. Le cabinet paritaire en est un exemple concluant. », a déclaré Caroline Codsi, présidente-fondatrice de la Gouvernance au Féminin.

Cette reconnaissance fait non seulement suite au Gala annuel 2016 de la Gouvernance au Féminin qui a récompensé des hommes pour leurs contributions exceptionnelles pour l’avancement de la femme dans la gouvernance des entreprises et l’atteinte de la parité, mais surtout suite à la récente présentation du projet de loi C-25, qui, entre autres, modifiera la Loi canadienne sur les sociétés par actions pour exiger que ces entreprises révèlent à leurs actionnaires certaines données – dont le nombre de femmes au sein de leurs conseils d’administration et de la direction. Les sociétés devront aussi rendre publiques leurs politiques sur la diversité et si elles n’en ont pas, elles seront tenues d’expliquer pourquoi.

Caroline Codsi a profité de la rencontre avec le premier ministre pour échanger avec lui sur l’importance d’assurer la parité hommes-femmes sur les conseils d’administration et pour lui offrir son soutien pour la mise en place de mesures concrètes.

À PROPOS DE LA GOUVERNANCE AU FÉMININ

La Gouvernance au Féminin est un organisme à but non lucratif fondé en 2010 avec pour mission de soutenir les femmes dans leur développement de leadership, leur avancement de carrière et leur accession à des sièges sur des conseils d’administration. Ce sont les statistiques alarmantes en ce qui a trait au nombre de femmes dans des postes de haute direction ou siégeant sur des C.A. qui ont motivé la création de cet OBNL.

Toutes les recherches le démontrent, la présence des femmes dans les organes décisionnels des entreprises résulte en une meilleure performance financière ; on l’a particulièrement constaté en période de récession. Permettre aux femmes de progresser sans plafond de verre ni plancher collant n’est donc pas uniquement dans l’intérêt des femmes, mais bel et bien la bonne décision d’affaires, surtout dans un contexte de rareté des talents.

Les choses ont grandement évolué dans les 50 dernières années pour les femmes, mais pas assez rapidement quand il s’agit de sièges sur des conseils ; avec un taux de seulement 15,9 % de femmes au Canada en 2015, il nous reste un fossé à combler.

La Gouvernance au Féminin organise des évènements dont l’objectif est de contribuer au réseautage des femmes, de leur offrir un accès privilégié à d’inspirants conférenciers et conférencières de renom, de contribuer à leur éducation et développement en matière de gouvernance et autres sujets connexes importants qui les aideront dans leur cheminement.

Les activités de la Gouvernance au Féminin sont dédiées aux femmes, mais  s’adressent également aux hommes afin de les sensibiliser à la mission de l’organisme et non seulement d’obtenir leur soutien nécessaire pour faire avancer les choses, mais d’en faire de véritables ambassadeurs de la cause de la diversité dans son ensemble.

Le 14 septembre dernier, sous la présidence d’honneur de Kathleen Taylor, présidente du conseil d’administration de la Banque Royale, et devant plus de 420 invités issus de la communauté des affaires, l’organisme a décerné un prix à des bâtisseurs, pionniers pour la cause de la parité, qui dirigent des fleurons québécois. : un PDG – Yves Desjardins-Siciliano, président et chef de la direction, VIA Rail Canada ; un président de conseil – Robert Tessier, président du conseil d’administration, Caisse de dépôt et placement du Québec ; et un entrepreneur – Jean Coutu, président du conseil d’administration, Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc.

Source : La Gouvernance au Féminin http://lagouvernanceaufeminin.org/


Une communauté en ligne de près de 30 000 membres.

Renseignements et entrevues :

Sergina Guéry

SG1 Communications

514 967-0775

sguery@sg1communications.com